BULLETIN SEPTEMBRE 2018

retour  en page accueil
pAccueil.html
 
Le trésorier remercie les consoeurs et confrères qui ont acquitté leur cotisation. Il rappelle aux autres membres, titulaires et associés, que la cotisation doit être versée avant le 31 mars.


L’Académie tiendra séance les :



Vendredi 28 septembre 2018
Hôtel de Livois
Rentrée académique
Le port de la médaille est vivement souhaité 

15h00
                                                                                                  Séance privée


                                                                                            16h00
Séance publique

                                                - « Les péages de Loire » par M. Jean-Louis Beau

                - « Le Grand Opéra à Paris au XIXe siècle : convergences européennes » par M. Charles Foussard 



Vendredi 12 octobre 2018
Hôtel de Livois

16h00
Séance publique



                                    - « Musique et Yoga, la quête du juste » par MmeLise Rodriguez  

                            - Présentation et intervention de M. Tugdual de Langlais, membre correspondant

                                                                                Remise du Prix de la vocation


SÉANCES DU 22 JUIN 2018

Sont prÉsents 
M. Gilles d' AMBRIÈRES, Mme Monique ASTIÉ, M. Robert AUDOIN, M. Yves BARTHET, M. Jean-Pierre BOIS, M. Pierre BOUVET, M. Georges CESBRON, M. Daniel COUTURIER, Mme Yvette DAMS-MONVILLE, M. Joseph GIBOIN, M. Daniel GRUAU, Mme Josette FOURNIER, M. Claude-Serge GUILLEMAIN, Mme Marie-Magdeleine LE DALL, M. Georges LE GUILLANTON, M. Serge LE POTTIER, M. Gérard LESAGE, M. Jean-Marie LIMAL, M. Jacques MAILLARD, M. Jacques MAUREAU, M. Philippe PICHOT-BRAVARD, Mme Joëlle REMY, M. Bernard RICHE, M. Alain SAULNIER, M. Jacques THOMAS,   membres titulaires

M. Georges TIRAULT,   membre EMERITE
M. Michel VAISSIER,   membre HONORAIRE

M. Henry ADAM, M. Pierre ALLAIN, M. Louis-Marie BEAUVOIS, M. Pierre-Marie BETTON, M. Jacques BIZARD, M. Daniel BLOUIN, M. Philippe BONEF, Mme Maryvonne CHANTEUX, M. Dominique CHARBONNEL, M. Hubert CHENUT, M. Jacques de BELENET, M. Augustin de BÉTHUNE HESDIGNEUL, M. Joël DRÉAN, M. Yves DURAND, M. Paul FALLET, M. François FALLOUX, M. Pierre-Anne FORCADET, M. Rémy GERNIGON, M. Jean-Louis GIARD, M. Jean GRELON, M. Michel GUILLANEUF, M. Marcel KEIFLIN, M. Julien KILANGA, Mme Denise LAMAISON, Mme Marie-Thérèse MOIGNET, Mme Christiane MULOCHER-GAIRE, M. Michel PENNEAU, M. Scévole POCQUET de LIVONNIÈRE, M. Paul RAGUIN, M. Dominique RICHARD, Mme Jeanne ROGUET-PRIN, M. Bernard SARTON du JONCHAY, M. Désiré Eugène SOUILLARD, M. François–Michel SOULARD, Mme Maÿlis THURET, Mme Marie-Claire VIAU-BLOUIN,   membres associÉs.

S’Étaient fait excusér :
M. Olivier d' AMBRIÈRES, M. Benoît BOUMARD, M. Christian BRÉGEON, Mme Margreet DIELEMAN, M. Jacques-Marie de LATROLLIÈRE, Mme Catherine LESSEUR, M. Jean-Claude REMY, Mme Florence SOULEZ-LARIVIÈRE, Mme Christine STULLU-DERRIEN,   membres titulaires. 

M. Max BARAT, M. Michel BERNARDIN, M. Roger BOISSEAU, M. Gilles BOURDOULEIX, Mme Laurence CHARVOZ, Mme Anne de VAUTIBAULT, M. Benoît DELTOMBE, M. Alain FOUGERAY, M. Daniel GARANDEAU, M. Dominique MAILLARD, M. Roger MASSÉ, Jean ROBERT, Mme Sylvette ROBSON, M. Philippe ROCQUET, M. Furcy SOULEZ-LARIVIÈRE, Mme Françoise TÊTU DE LABSADE,   membres associÉs. 

SÉANCE PRIVEE DU 22 JUIN 2018
	Jean-Pierre Bois annonce la tenue d’une réunion des présidents de Section le 19 octobre prochain.
Puis sont présentées et organisées diverses opérations de mouvement.

Membres titulaires
Sont élus Jacques Rouesse et François Michel Soulard.

Membres correspondants
Le président Bois indique qu’avec l’accord du CA, il propose la nomination de Nicolae Dumitru ALEXANDRU, Professeur émérite de l’Université technique Gheorghe Asachi de Iasi, Département des Télécommunications, Membre correspondant de l’Académie des Sciences techniques de Roumanie, et de Tugdual de LANGLAIS, notamment auteur d’un livre sur Marie-Etienne Peltier, capitaine corsaire de la République, ouvrage qui vient de recevoir le prix de Loire Atlantique (documentaire) décerné par l’académie littéraire de Bretagne et des Pays de la Loire. Ce dernier ouvrage fait l’objet d’une présentation détaillée par Daniel Couturier.
Cette proposition est adoptée.
Membres associés
	Sont proposées et présentées les candidatures de
- Pierre-Louis BOYER, historien du droit, vice-doyen de l’UCO, dont le cursus et les domaines de recherche sont présentés par le vice-président Philippe Pichot-Bravard
- Jacqueline CLAIS-GIRARD, professeur émérite d’anglais de l’Université d’Angers, dont les travaux sur le catholicisme anglais au 19ème siècle sont présentés par Jacques Maillard,
- Marcel KEIFLIN, général de corps d’armée (génie), président de l’association du Musée du Génie, dont la carrière est retracée par Yves Barthet,
- Jean-Régis VECHAMBRE, général d’armée (gendarmerie), dont le parcours est retracé par Jacques Bizard,
- Marie-Claire VIAU-BLOUIN, spécialiste reconnue de la tapisserie, présentée par Joëlle Remy.
	Toutes les personnes présentées sont élues membres associés de notre compagnie.

SÉANCE PUBLIQUE DU 22 JUIN2018

Parmi les membres associés qui viennent d’être élus, Marcel Keiflin et Marie-Claire Viau-Blouin, présentés par leurs parrains et accueillis par le président prennent séance.

Georges Le Guillanton prend ensuite officiellement possession du fauteuil de titulaire qu’occupait précédemment Régis de Belenet dont il fait un éloge émouvant.
Rappelant sa brillante carrière toute entière consacrée à servir les intérêts de notre pays à l’étranger, il évoque le passage de notre regretté confrère dans les différents postes qui lui furent confiés, tant à l’extérieur qu’au sein de l’administration centrale du ministère des Affaires étrangères. Il souligne aussi la contribution de Régis de Belenet à la connaissance de l’Anjou, tant par son activité au sein de notre Académie que par sa participation à d’autres institutions comme l’association Arts et Chapelles dont il assura la présidence. Il insiste également sur les travaux et publications (citant notamment son dernier ouvrage sur l’itinéraire d’un grand commis sous Louis XV) de celui dont le souvenir demeure très fort chez tous ceux qui l’ont connu.

Georges Le Guillanton présente ensuite une communication sur « La recherche en chimie à l’Université Catholique de l’Ouest de la fin du XIXe siècle aux années 2000 »

Une faculté des sciences fut ouverte à l’UCO en 1877. Malgré les souhaits de Mgr Freppel les premiers enseignants en chimie ne furent pas des chercheurs. Il a fallu attendre 1890, avec le recrutement de l’abbé Jules Hamonet, pour voir la recherche démarrer en chimie organique. Lorsqu’il partit pour enseigner à l’Institut Catholique de Paris le chanoine René-Jean Dionneau lui succéda. En 1902 l’abbé Louis Baudoin fut recruté mais ses travaux de recherche furent interrompus par sa mobilisation en 1914, suivie par son décès. Pour compenser ce vide brutal, l’abbé Louis Blanchard fut appelé en 1919 pour assurer l’enseignement de la chimie. Malgré son âge avancé, il entreprit la préparation d’une thèse qu’il soutiendra en 1930. Mais la discipline prit un essor considérable avec le recrutement du jeune et talentueux Raymond Paul, dans les années 30. Il se distingua par des travaux sur le nickel de Raney, un catalyseur qu’il utilisa pour hydrogéner de nombreux composés organiques. En France il est aussi considéré comme le fondateur de la chimie des hétérocycles oxygénés. 
A son initiative fut construit le “pavillon de la chimie” en 1936. Ses travaux considérables, ont été récompensés par des prix et distinctions de la Société Chimique de France. Entre 1936 et 1944 le laboratoire hébergera Henri Normant qui, par la suite fera une brillante carrière à Paris, ce qui le conduira à l’Académie des Sciences. Après le départ de R. Paul pour la Société Rhône-Poulenc, en janvier 1942, il y eut une éclipse avant l’arrivée de l’abbé O. Riobé. Entre 1943 et 1945 ce dernier commencera la préparation d’une thèse à la Sorbonne. Ce séjour parisien lui permettra de tisser des liens avec plusieurs professeurs qui occupaient des fonctions importantes au Centre National de la Recherche Scientifique. Grâce à ces appuis, il recruta plusieurs agents du CNRS, et son équipe fut retenue parmi les premières créées par cet organisme en 1967. Ce contrat durera jusqu’à son départ à la retraite en 1978. A partir de 1964 les recherches s’orientèrent vers l’électrochimie organique sous l’impulsion de Georges Le Guillanton et cela conduisit à la création d’une nouvelle équipe associant la Catho avec un laboratoire rennais en 1979. Cette collaboration dans le domaine de l’électrochimie organique durera jusqu'à fin 1995. 
	Les recherches développées ne furent pas toutes fondamentales mais aussi appliquées avec des collaborations avec plusieurs industriels, firmes angevines et grands groupes français.  Des contrats avec EDF permirent la préparation de plusieurs thèses, d’accueillir des chercheurs étrangers et d’obtenir une reconnaissance internationale. Plusieurs molécules ont également été testées pour leur activité biologique, en Grande-Bretagne et aux USA.
	L’histoire se termina dans les années 2000 avec le départ des derniers chercheurs.
On peut le regretter, mais, quoi qu’il en soit, les travaux publiés par les différents acteurs ont été des contributions majeures pour le développement de la chimie que ce soit dans le domaine de l’utilisation des catalyseurs d’hydrogénation, de la chimie des hétérocycles oxygénés ou de l’électrochimie organique.

Prenant possession de son fauteuil de titulaire, Jean-Marie Limal fait ensuite l’éloge de Jacques Thomé son prédécesseur. 
Celui-ci, entré à l’Académie en 1996, était élu titulaire en 2001. Nommé inspecteur de l’éducation nationale en 1962, militant politique il fut adjoint au maire d’Avrillé en charge de la culture de 1977 à 1983 avant d’être conseiller municipal d’opposition. La ville d’Avrillé lui doit le centre culturel Georges Brassens dont il fut l’infatigable promoteur. Conférencier, écrivain, (il est notamment l’auteur de «  Douceur Angevine ? Naître, vivre et mourir à Avrillé 1532-1980 »), il fut durant toute sa vie très impliqué aussi dans le mouvement associatif.

Jean-Marie Limal présente ensuite une communication sur « Glenn Gould : le dernier des Mohicans » 
Ce brillant pianiste canadien naît à Toronto, une ville qui lui demeurera toujours très chère, en 1932. Il y décédera à l’âge de 50 ans, sans doute victime des conséquences d’une sévère hypertension artérielle.
Fils unique, né dans une famille de protestants d’origine écossaise, il commence le piano, guidé par sa mère, elle-même professeur de piano, dès l’âge de trois ans. A cet âge il lit déjà couramment des partitions musicales.
Dès le début de ses études il affirmera son goût pour la solitude et affichera une certaine singularité. Ainsi refuse-t-il par exemple avec obstination de participer aux cours d’éducation physique et sportive. 
Se conjuguent alors une brillante carrière de soliste et un mode de vie original, et en définitive assez secret. Cela donnera lieu à diverses anecdotes, plus ou moins amusantes, plus ou moins vérifiées aussi. 
Mais Glenn Gould est d’abord et avant toute autre considération un prodigieux concertiste, comme le laissent entendre les extraits musicaux choisis par Jean-Marie Limal en appui de sa communication.
Pour donner libre cours à ses prodigieuses capacités, Glenn Gould adopte une position particulière au piano grâce à la chaise créée par son père à son intention, chaise dont il ne séparera jamais. Ainsi, à défaut d’en disposer il annulera purement et simplement, et au dernier moment, un concert au Japon, alors que la salle était pleine de spectateurs avides de l’entendre.
En 1964, alors qu’il est en pleine gloire, (il n’a que 32 ans) il met fin brutalement à sa carrière de concertiste. Il se consacrera alors à la création d’émissions pour la radio et la télévision, à la composition et aux enregistrements en studio.
Son comportement peu ordinaire amènera quelques interrogations et certains croient déceler chez lui des signes du syndrome dit d’Asperger, une forme d’autisme sans déficience intellectuelle qui se remarque chez les enfants précoces, chez qui s’observent diverses manies et autres comportements peu courants.

	Carnet de l’Académie

Annonces academiciennes
	
M. Jean-Pierre Bois, président de l’Académie, recevra le 22 septembre 2018 le prix de l'Association Lafayette pour son livre La Fayette paru en 2015 

Fête de l’Académie, samedi 13 octobre de 15h à 18h
Rencontre conviviale et remerciements des membres de l’ancien Conseil d’Administration.
Tous les académiciens sont invités.

Prochaines communications

Vendredi 26 octobre
	15h00 : Séance privée
	16h00 : Séance publique 	
En attente  du titre de la communication 

Conférence Nationale des Académies 
CNA 3, 4 et 5 octobre 2018
3 octobre à Colmar, 4 octobre à Strasbourg, 5 octobre à Sélestat


Gérard Lesage, Secrétaire 
Directeur de la Publication : Jean—Pierre BOIS.
Imprimé par nos soins.
ISSN : 1294-7938	 						
Dépôt légal septembre 2018

Nouveau numéro de téléphone	     Tél.   : 02. 41 .39. 13. 61.
Courriel : academie-dangers@wanadoo.fr
	Site Web : www.academie-dangers.fr
livepage.apple.commailto:academie-dangers@wanadoo.frhttp://www.academie-dangers.fr/Accueil.htmlshapeimage_3_link_0shapeimage_3_link_1shapeimage_3_link_2