Bulletin mars 2016

 
Le secrétariat sera fermé 
du 05 au 12 avril 2016 inclus


	 L’Académie tiendra séance les : 


Vendredi 15 avril 2016
Hôtel de Livois

                                                                                            16h00
Séance publique

Section histoire

- « Des limites au Moyen Age, encadrement, défenses, économie, passages et échanges dans un monde qui bouge. » par M. Michel Pecha-Soulez

«La notion de frontière au XVIIIe siècle, l’exemple du nord de la France. » par M. Gérard Lesage



Vendredi 29 avril 2016
Hôtel de Livois

                                                                                             15h00

Séance privée

                                                                                             16h00
Séance publique

- « Meusnier de La Place. » par M. Serge Le Pottier, Mme Josette Fournier et M. Roland Traccucci








SÉANCE PUBLIQUE DU 11 MARS 2016

Sont prÉsents 
M. Olivier d' AMBRIÈRES, Mme Monique ASTIÉ, M. Robert AUDOIN, M. Yves BARTHET, M. Jean-Pierre BOIS, M. Benoît BOUMARD, M. Pierre BOUVET, M. Christian BRÉGEON, M. Lionel COUPRIS, M. Joseph GIBOIN, M. Daniel GRUAU, M. Claude FERRAND, Mme Josette FOURNIER, M. Jacques-Marie de LATROLLIÈRE, M. Serge LE POTTIER, M. Gérard LESAGE, Mme Catherine LESSEUR, M. Jacques MAILLARD, M. Jean-Claude REMY, M. Bernard RICHE, M. Alain SAULNIER, M. Jacques THOMAS, M. Michel VAISSIER,   membres titulaires

M. Pierre ALLAIN, M. Jean-Louis BEAU, M. Louis-Marie BEAUVOIS, M. Daniel BLOUIN, M. Yves CADOU, Mme Maryvonne CHANTEUX, M. Dominique CHARBONNEL, M. Jean-Paul DARDUN, M. Benoît DELTOMBE, M. Jacques FERGON, M. Philippe de FRESNAY, M. Rémy GERNIGON, M. Claude-Serge GUILLEMAIN, Mme Claude GUILLEMAIN, M. René JAMES, Mme Monique JOLLIVET-DAVID, Mme Denise LAMAISON, M. François LECOQ-VALLON, M. Didier LEROY, M. Pierre MACHEFER, M. Dominique MAILLARD, Mme Christiane MULOCHER-GAIRE, M. Michel PENNEAU, Mme Joëlle REMY, M. Jean ROBERT, Mme Françoise TÊTU DE LABSADE, Mme Maÿlis THURET,   membres associÉs.

S’Étaient fait excusér :
M. Georges CESBRON, M. Daniel COUTURIER, Mme Yvette DAMS-MONVILLE, Mme Margreet DIELEMAN, Mme Marie-Magdeleine LE DALL, M. Jacques MAUREAU, Mme Florence SOULEZ-LARIVIÈRE,   membres titulaires. 


M. Georges TIRAULT,   membre titulaire  ÉmÉrite

Mme Simone BÉGUIER,   membre titulaire honoraire 

Mme Christiane ASTOUL, M. Max BARAT, M. Jérôme BODIN, M. Roger BOISSEAU, M. Philippe BONEF, Mme Luciole BOUCHÉ, Mme Laurence CHARVOZ, M. Raphaël COURANT, Mme Frédérique DROUET-D'AUBIGNY, Mme Jeanne DUVAL-LE GOFF, M. Pierre-Anne FORCADET, Mme Frédéricque FORCADET-BODIN, Mme Sylvette ROBSON, M. Philippe ROCQUET, Mme Jeanne ROGUET-PRIN, M. Furcy SOULEZ-LARIVIÈRE, M. Guy TRIGALOT,   membres associÉs. 



La séance, agencée autour de trois communications, est organisée par la section sciences humaines et sociales.
- « Ernest Bazin (1826-1898), un Inventeur. » par M. Michel Vaissier 
	Ernest Bazin est l'oncle de René Bazin et l'arrière grand-oncle de Jean Hervé Bazin. Ce n'est pas un littéraire. C'est un navigateur qui bourlingua pendant dix ans. Il se fit ensuite "inventeur". Ce fut un inventeur génial.
	Citons parmi ses nombreuses et éclectiques trouvailles, l’aménotrope pour diriger les ballons libres, le lit pneumatique, le wagon de chemin de fer suspendu, le vélocipède roulant sur l’eau, l'épluche-légumes et le navire rouleur conçu avec trois roues creuses lui assurant tout à la fois une bonne flottaison et une confortable marche en avant, en passant par une cafetière et le signal d'alarme des wagons de chemins de fer. 
	A l’exposition industrielle de Bruxelles en 1877, ce ne sont pas moins de 37 inventions qu’il présente.
	Qualifié de bienveillant et cordial par ceux qui l’on côtoyé, il jouissait d’une estime générale. Sans doute les mésaventures financières occasionnées par l’échec de la commercialisation de ses trouvailles (le bateau rouleur notamment) ont-elles contribué à l’effacer de nos mémoires, y compris au sein de sa famille.


- « Le français en Amérique du Nord, état des lieux. » par Mme. Françoise Têtu de Labsade
	La communication avait pour objet d’identifier les différentes communautés de langue française qui subsistent en Amérique du Nord et de voir quel rôle ont joué l’Histoire, la politique internationale et la faculté de résilience propres à chaque communauté pour en arriver à l’état actuel dans chaque région.
	Au sein du Canada, avec 8 millions d’habitants, le Québec est la 2ème province la plus peuplée. 80% des Québécois parlent ordinairement le français. On trouve aussi de nombreux francophones en Acadie. Dans les autres provinces, ce taux est beaucoup plus faible (de l’ordre de 5% dans l’Ontario par exemple). Cette quasi-disparition tire pour une large part son origine dans l’interdiction qui a été faite au début du XXe siècle d’enseigner le français à l’école.
	En Nouvelle Angleterre, le constat est le même. Les nombreux Québécois qui y ont émigré ont peu à peu dû renoncer à la pratique de leur langue originelle. Dans le même ordre d’idées on peut mentionner la Louisiane où la part des locuteurs francophones s’est réduite comme peau de chagrin.
	Au total, au sein des Etats-Unis, on estime qu’il y a aujourd’hui de l’ordre de 2 millions de personnes qui parlent encore ordinairement le français.
	A enfin été évoquée la situation spécifique des Iles Caraïbes.

- « L’agriculture dans le canton de Gennes au XIXe siècle sous influence saint-simonienne. » par M. Louis-Marie Beauvois
	Quelques personnages de Louerre, Grézillé, Saint-Georges des Sept Voies et Gennes ont marqué la vie des paysans du XIXe siècle dans le canton de Gennes. Ils étaient aussi en lien avec la Société Industrielle et Agricole d’Angers. Adhérant aux théories de Saint-Simon et de Fourier, ils voulaient sortir le peuple de l’indigence. Ils s’appelaient Eugène Bonnemère, Grégoire Bordillon, Augustine et René-Pierre Girault-Lesourd, René et Achille Rousseau, la comtesse de Caen.
	La recherche qui a été présentée dans cette communication fait suite au livre  « Grégoire Bordillon, un républicain angevin », qui avait déjà été suivi d’une communication sur des aspects complémentaires et particulièrement le réseau de ses amis à la fin de sa vie, quand il habitait le château du Pimpéan et qu’il déjeunait fréquemment chez les Girault-Lesourd à Vendor. Il y avait alors dans ce canton de Gennes des gens de la bourgeoisie aisée dont les activités se trouvaient surtout à Angers, mais qui auraient aimé sortir de la misère les paysans qu’ils côtoyaient à la campagne, grâce à l’éducation et au progrès technique. Ces notables ont surtout veillé à favoriser la scolarisation des enfants de la campagne mais aussi encouragé le recours à de nouvelles pratiques en agriculture comme par exemple le développement des prairies artificielles ou encore la généralisation de l’usage du rouleau au lieu du vétuste fléau.
	Le rôle de la comtesse de Caen a particulièrement été souligné. Riche héritière, elle commencera  à mettre en place une ferme modèle et s’attachera à favoriser l’instruction de la population campagnarde du canton. Soucieuse de pérenniser son œuvre, elle léguera une partie de sa fortune au département de Maine et Loire. 


SÉANCES DU 18 MARS 2016

Sont prÉsents 
M. Robert AUDOIN, M. Yves BARTHET, M. Jean-Pierre BOIS, M. Benoît BOUMARD, M. Pierre BOUVET, M. Christian BRÉGEON, M. Georges CESBRON, M. Lionel COUPRIS, M. Daniel COUTURIER, Mme Yvette DAMS-MONVILLE, M. Joseph GIBOIN, M. Daniel GRUAU, Mme Josette FOURNIER, Mme Marie-Claude GUILLERAND, M. Jean HLADIK, M. Jacques-Marie de LATROLLIÈRE, Mme Marie-Magdeleine LE DALL, M. Serge LE POTTIER, M. Gérard LESAGE, Mme Catherine LESSEUR, M. Jacques MAILLARD, M. Jacques MAUREAU, M. Jean-Claude REMY, M. Bernard RICHE, M. Alain SAULNIER, M. François-Christian SEMUR, Mme Florence SOULEZ-LARIVIÈRE, M. Jacques THOMAS, M. Michel VAISSIER,   membres titulaires

M. Jacques CHOPIN, M. René COMBRES, M. Georges TIRAULT,   membres titulaires ÉmÉrites 

M. Louis-Marie BEAUVOIS, M. Pierre-Marie BETTON, M. Philippe BONEF, Mme Maryvonne CHANTEUX, M. Dominique CHARBONNEL, M. Jean-Paul DARDUN, M. Benoît DELTOMBE, M. Philippe de FRESNAY, M. Michel GARREAU de LABARRE, M. Jean-Louis GIARD, M. Rémy GERNIGON, M. Michel GUILLANEUF, M. Claude-Serge GUILLEMAIN, Mme Claude GUILLEMAIN, M. René JAMES, Mme Denise LAMAISON, M. Michel LAVÉDRINE, M. Didier LEROY, M. Pierre MACHEFER, Mme Christiane MULOCHER-GAIRE, M. Jean-Claude PAVION, Mme Joëlle REMY, M. Daniel RENAUD, Mme Jeanne ROGUET-PRIN, M. Furcy SOULEZ-LARIVIÈRE, M. Philippe TARDY-JOUBERT, Mme Maÿlis THURET,   membres associÉs.

S’Étaient fait excusér :
M. Olivier d' AMBRIÈRES, Mme Monique ASTIÉ, Mme Margreet DIELEMAN, Mme Élisabeth du RÉau, M. Claude FERRAND, M. Jacques-Henri MARTIN, M. Pierre SCHMITT,   membres titulaires. 

Mme Simone BÉGUIER,   membre titulaire honoraire 

M. Max BARAT, M. Michel BERNARDIN, M. Jérôme BODIN, M. François BOULETREAU, Mme Laurence CHARVOZ, M. Grégoire DUVAL, Mme Jeanne DUVAL-LE GOFF, M. Pierre-Anne FORCADET, Mme Frédéricque FORCADET-BODIN, Mme Pascale GRÉMONT, M. François LECOQ-VALLON, M. Dominique MAILLARD, Mme Marie-Thérèse MOIGNET, M. Michel PENNEAU, Mme Jocelyne RENOU, Mme Sylvette ROBSON, M. Philippe ROCQUET, Mme Christine STRULLU-DERRIEN, Mme Françoise TÊTU DE LABSADE, M. Guy TRIGALOT,   membres associÉs. 


SÉANCE PRIVEE DU 18 MARS 2016

	Le président Bois mentionne en premier lieu le décès de notre confrère Emile Dagorn, dont Yves Barthet évoque quelques traits. 
	Il rappelle ensuite quelques dates du programme à venir, la réunion des Académies de l’Ouest à Caen le 11 juin, la sortie « Jardins » du 16 juin et le colloque de la Conférence Nationale des Académies à Toulon du 5 au 8 octobre.
	Il souligne enfin la situation préoccupante de notre Académie qui voit ses effectifs ne cesser de diminuer. Il en appelle à chaque membre afin de susciter des candidatures de nouveaux associés.

Recension d’ouvrages et articles
	Daniel Couturier présente en premier lieu deux livres de notre confrère Pierre Allain, d’une part un traité sur les médicaments, destiné au corps médical, d’autre part un ensemble de citations de poésie française, « Kiaécri - Poèmes », rassemblées sous forme de quizz. 
	Le dernier numéro de revue Archives d’Anjou contient des articles de note consoeur Véronique de Becdelièvre, et de nos confrères Michel Pecha-Soulez, Sylvain Bertoldi et Jacques Maillard.
	De ce dernier encore, Daniel Couturier présente un tiré à part sur la vie culturelle des élites en Anjou au XVIIIe siècle paru dans un ouvrage collectif publié aux Presses Universitaires de Rennes sur l’érudition et la culture savante de l’Antiquité à l’époque moderne.

SÉANCE PUBLIQUE DU 18 MARS 2016

	La séance est en premier consacrée à l’intronisation, comme titulaire d’Alain Saulnier. Avant sa communication inaugurale, Alain Saulnier prononce l’éloge de Madeleine Salette, à laquelle il succède au fauteuil n°53. 



	Madeleine Salette était entrée à l’Académie en 1989. Elle fut élue en tant que membre titulaire en 2001. Elle sera également Présidente de la Section Lettres de 2001 à 2010. 
	Diplômée de l’Ecole des Chartes, elle avait soutenu une thèse sur « Les Jubés des Eglises de Bretagne au Moyen Age ». Elle obtiendra également un « certificat d’Histoire du Moyen Age » à la Sorbonne.
	Mariée en 1961, elle a eu 7 enfants, ce qui lui vaudra de recevoir « la Médaille d’Argent de la Famille Française ». 
	De retour à Angers après un long séjour en Guadeloupe, elle travaillera sur le fonds d’archives de Fontevraud, ce qui l’amènera à publier en 1988, dans le Bulletin d’Histoire et d’Archéologie de Fontevraud, un article sur les « Bulles pontificales ». De 1990 à 2010, elle sera également chargée de cours à temps partiel à l’UCO en Paléographie Médiévale. 

- « Thomas Edward Lawrence : une personnalité complexe. » par M. Alain Saulnier
	Thomas Edward Lawrence est né le 16 Août 1888. Après ses études secondaires, il choisira de se spécialiser dans l’histoire et l’archéologie. Passionné par l’époque médiévale, il soutiendra une thèse sur : « L’influence des Croisades sur l’architecture militaire d’Europe jusqu’à la fin du XIIIe siècle ».
	Il est enrôlé au bureau du Caire de l’armée anglaise d’Egypte, il s’enflamme à l’idée de mettre en œuvre un plan pour créer une nation arabe. Dans cette optique, il ne va cesser de fomenter des révoltes contre les Turcs. 
	En février 1921, Churchill le nomme conseiller aux Affaires Arabes dans le Colonial Office. Mais curieusement il est gagné par la tentation de l’ombre. « J’en ai assez des projecteurs », écrit-il. Sa popularité est toutefois immense. Après un séjour au Pakistan puis une affectation à la base aérienne de Plymouth, il quitte l’armée le 1er mars 1935. Le matin du 13 mai 1935, il a un accident de moto et décède le 19 mai 1935 à 46 ans. Il sera enterré à Moreton dans le Dorsetshire.
	En 1926, il avait publié à compte d’auteur « les sept piliers de la sagesse », un ouvrage où il fait le récit de son entreprise.	
	Au-delà de l’épopée, Thomas Edward Lawrence restera comme le précurseur de la théorie insurrectionnelle, l’idée principale étant « non d’anéantir l’ennemi, mais de briser son courage ». Notons aussi qu’après avoir traversé la vie avec panache, il l’a achevée curieusement en recherchant de manière obsessionnelle l’anonymat, ce qui n’est pas le moindre des paradoxes du personnage.


- «Le livre de raison de Jean-Jacques Fabre, confiseur rue Saint Laud à Angers. » par M. Daniel Gruau
	Jean-Jacques Fabre, confiseur rue Saint-Laud à Angers au XVIIIe siècle, nous a laissé un carnet d’une centaine de feuillets que l’on peut qualifier, par son contenu, de « livre de raison ».
	Si rien n’y évoque son activité professionnelle, on y trouve, par contre, de nombreux articles traitant de l’achat de terres à Murs-Érigné, aux Ponts-de-Cé et aussi des maisons à Angers, ainsi que des travaux qui y sont réalisés. Ces biens immobiliers sont loués à des fermiers ou des marchands. On découvre ainsi les relations qui existaient entre le propriétaire et ses locataires, avec paiement des fermages en espèces ou en nature et prestations de toutes sortes. Quelques contrats d’apprentissage sont aussi mentionnés. 
	Mais on y trouve aussi de nombreux articles témoignant de la relation qui existait entre Jean-Jacques Fabre et ses enfants et avec son gendre Pavie, imprimeur.
	Les écritures commencent en 1756 et, après le décès de l’auteur en 1794, le carnet est repris par son épouse jusqu’à sa dernière page, en 1800. On traverse ainsi, avec les Fabre, la période révolutionnaire, ses changements de dialectique, la mise en application du calendrier républicain, les assignats, le nouveau mode d’imposition des citoyens…
	Au terme de cette communication, Jacques Maillard souligne l’apport de cette communication et de ce livre de raison qui permet notamment de relever l’intérêt que porte alors la petite bourgeoisie angevine pour les investissements dans les terrains agricoles des environs d’Angers.


Printemps de l’Académie
	Le dimanche 20 mars, devant une assistance malheureusement aussi clairsemée que l’année dernière, mais particulièrement attentive et intéressée, Jean-Pierre Bois, Gildard Guillaume et Gérard Lesage ont présenté leur parcours d’auteur et d’historien, insistant notamment sur ce qui les avait amenés à écrire leurs différents ouvrages. 
	Chacune de ces communications a été suivie d’une stimulante conversation avec les auditeurs qui ont ainsi pu mieux connaître les trois intervenants, comme il l’a été mentionné par l’ensemble des participants.  
	Ainsi que l’a souligné le président Bois, l’excellent climat dans lequel s’est déroulée cette manifestation plaide pour son maintien, sans que, pour tenir compte du déficit de présence, soit occulté le questionnement sur sa forme. 


Carnet de l’Académie
rappel
Réunion de Section 
	Section Sciences de la vie
Vendredi 29 avril 2016 à 14h15 (salle 202)

	Section Histoire
Vendredi 13 mai 2016 à 14h30 (salle 202)

Prochaines communications

Vendredi 13 mai 2016
	16h00 : Séance publique
Réception de deux membres titulaires
Eloge du Pr. Jean-Claude Renier par M. Lionel Coupris
-« Santé et transport aérien. »

Eloge de Mme Nicolle Morelle par M. Jean Hladik
-« Etoiles et galaxies au sein de l’espace temps. »

Vendredi 27 mai 2016
	15h00 : Séance privée 
	16h00 : Séance publique 

- « Le jugement et l’exécution de Joachim Murat, ex roi de Naples (13 octobre 1815). » par M. Gildard Guillaume
	Tous les Français et beaucoup d'Européens connaissent le flamboyant cavalier Joachim Murat, héros de la plupart des grandes batailles napoléoniennes. Mais peu se souviennent qu'il fut roi de Naples et mourut le 13 octobre 1815 en Calabre, sous les feux d'un peloton d'exécution, après un simulacre de procès.

- «.Le Maréchal de Vieilleville et les ligueurs.» par M. Jacques de Latrollière
	Le Maréchal de Vieilleville, du nom de sa terre,  est témoin de l'époque des guerres de religion dans le Baugeois. Selon l'édition moderne du Célestin Port " le logis a été pillé par les ligueurs en 1589..." Pourquoi ce pillage...la personnalité du Maréchal reste entourée de mystère..."


Voyage culturel 
	Sortie annuelle de l’académie le jeudi 16 juin 2016 : visite de parcs et jardins de l’Anjou du plus exceptionnel au plus habituel sous la conduite de M. Jacques Bizard. Ci-joint le bulletin d’inscription.

Mémoires 2015

Le tome XXX des Mémoires de l’année 2015 peut être retiré au secrétariat de l’Académie. Il peut aussi être envoyé (pour cela adresser un chèque de 6 euros pour frais d’envoi).
Vous pouvez toujours demander les tomes des années précédentes si vous ne les avez pas, 

Errata
Malgré toute l’attention apportée à la relecture des 340 pages, quelques erreurs ont été relevées dans cette édition 2015 :
Une ultime vérification a été faite à l’aide d’un correcteur en cours d’évaluation. Des essais ont été effectués au préalable, avec succès, sur plusieurs textes d’une dizaine de pages avant d’être utilisé sur le texte complet des Mémoires 2015.
Quelques erreurs ont été corrigées mais le dysfonctionnement suivant est apparu : de façon aléatoire, la dernière lettre d’un mot précédent une ponctuation ou une apostrophe, ou un espace avant fin de ligne, est effacée.
Le texte complet a été relu mais quelques erreurs ont pu nous échapper. Veuillez nous en excuser.

D’autre part, l’erreur suivante a été relevée :
- p. 84 : l’image de la médaille de Sainte Hélène est un clone de l’image voisine.
L’image correcte est ci-contre (au format de l’édition, cette image peut être scannée).




COTISATIONS 2016

Il est rappelé que les cotisations doivent statutairement être réglées
avant le 31 mars.
Merci à celles et ceux qui ont déjà fait le nécessaire

85 euros pour les membres associés
(85+ 10 euros si envoi bulletin par poste soit 95 euros)

                                100 euros pour les membres titulaires
(100 + 10 euros si envoi bulletin par poste soit 110 euros)

                                                        Le Trésorier
                                                                    Yves Barthet











Gérard LESAGE
Secrétaire Général

Directeur de la Publication : Jean—Pierre BOIS.
Imprimé par nos soins.
ISSN : 1294-7938								 
Dépôt légal mars 2016		
Nouveau numéro de téléphone	     Tél.   : 02. 41 .39. 13.61.
Courriel : academie-dangers@wanadoo.fr
angers.academie@orange.fr
	Site Web : www.academie-dangers.fr
mailto:academie-dangers@wanadoo.frmailto:angers.academie@orange.frhttp://www.academie-dangers.com/shapeimage_2_link_0shapeimage_2_link_1shapeimage_2_link_2