BULLETIN DECEMBRE 2015

 


Mesdames, Messieurs,
Nous vous prions de bien vouloir noter le nouveau numéro de téléphone de l’Académie.
02.41.39.13.61
Le secrétariat sera fermé 
du 29 décembre2015 au 4 janvier 2016 inclus



	 L’Académie tiendra séance les : 


Vendredi 8 janvier 2016
Hôtel de Livois

                                                                                            16h00
Séance publique

                                                - « Wladimir Poutine» par Mme Michèle Schmiegelow

                            - « Nos Souvenirs avec Maurice Fouchard » par Mmes Marguerite Cécile et Marie-Rose Albrecht

Traditionnel partage de la Galette des rois


Vendredi 22 janvier 2016
Hôtel de Livois

                                                                                              15h00
Séance privée


                                                                                               16h00
Séance publique

                                        - « René Bazin, un écrivain angevin à re-découvrir. » par M. Jacques Richou 

                                    - « Des valises pédagogiques : une expérience originale en Anjou. » par M. Maurice Faës 





SEANCES DU 27 NOVEMBRE 2015

Sont prÉsents 
M. Yves BARTHET, M. Jean-Pierre BOIS, M. Benoît BOUMARD, M. Pierre BOUVET, M. Christian BRÉGEON, M. Georges CESBRON, M. Daniel COUTURIER, Mme Yvette DAMS-MONVILLE, M. Joseph GIBOIN, M. Daniel GRUAU, Mme Josette FOURNIER, Mme Marie-Claude GUILLERAND, M. Luc LARGET-PIET, M. Jacques-Marie de LATROLLIÈRE, Mme Marie-Magdeleine LE DALL, M. Serge LE POTTIER, Mme Catherine LESSEUR, M. Jacques MAUREAU, M. Michel PECHA-SOULEZ, M. Jean-Claude REMY, M. Bernard RICHE, M. Jacques THOMAS, M. Etienne VACQUET, M. Michel VAISSIER,   membres titulaires

M. Jacques CHOPIN, M. René COMBRES,   membre titulaire ÉmÉrite 

Mme Françoise BIZARD, M. Philippe BONEF, Mme Maryvonne CHANTEUX, M. Benoît DELTOMBE, M. Philippe de FRESNAY, Mme Jeanne de GÉRIN-RICARD, M. Rémy GERNIGON, M M. Jean-André GOUYETTE, Mme Pascale GRÉMONT, M. Michel GUILLANEUF, M. Claude-Serge GUILLEMAIN, Mme Claude GUILLEMAIN, M. Gérard JACQUIN, M. René JAMES, Mme Denise LAMAISON, M. François LECOQ-VALLON, M. Gérard LESAGE, M. Jean-Marie LIMAL, Mme Françoise LIZÉ-DUBOIS, M. Dominique MAILLARD, M. Jean MALLET, Mme Marie-Thérèse MOIGNET, M. Michel PENNEAU, Mme Hélène POLOVY, M. Hervé du PONTAVICE, Mme Joëlle REMY, M. Jean ROBERT, Mme Jeanne ROGUET-PRIN, M. Alain ROUX, M. Bernard SARTON du JONCHAY, M. François-Michel SOULARD, Mme Anne de VAUTIBAULT,   membres associÉs.

S’Étaient fait excusér :
M. Olivier d' AMBRIÈRES, Mme Monique ASTIÉ, M. Robert AUDOIN, Mme Margreet DIELEMAN, Mme Élisabeth du RÉau, M. Claude FERRAND, M. Jacques MAILLARD, M. Xavier MARTIN, M. François PIGNIER, Mme Florence SOULEZ-LARIVIÈRE, M. Georges TIRAULT,   membres titulaires. 

Mme Simone BÉGUIER,   membre titulaire honoraire 

M. Louis-Marie BEAUVOIS, M. Michel BERNARDIN, M. Pierre-Marie BETTON, M. Jérôme BODIN, M. Dominique CHARBONNEL, Mme Laurence CHARVOZ, M. Lionel COUPRIS, Mme Frédérique DROUET-D'AUBIGNY, Mme Bénédicte FILLION-BRAGUET, M. Pierre-Anne FORCADET, Mme Frédéricque FORCADET-BODIN, M. Jean-Louis GIARD, Mme Monique JOLLIVET-DAVID, Mme Fabienne MARTEAU, M. Jean MORLONG, Mme Christiane MULOCHER-GAIRE, M. Charles-Marie RÉYÉ, Mme Sylvette ROBSON, M. Philippe ROCQUET, M. François-Christian SEMUR, M. Furcy SOULEZ-LARIVIÈRE, Mme Françoise TÊTU DE LABSADE, M. Guy TRIGALOT, M. Michel VILLEDEY,   membres associÉs. 

SÉANCE PRIVEE DU 27NOVEMBRE 2015 

En ouverture, le président Jean-Pierre Bois apporte quelques informations :
- L’ouvrage qui présente les Actes du Colloque sur les lieux de culte en Anjou sera remis aux auteurs et aux souscripteurs lors de la séance du 11 décembre. Seront organisées à cette occasion une conférence de presse et une séance de dédicace.
- Est actuellement à l’étude un projet de contrat avec les éditions Saint-Léger en vue d’une publication de travaux d’académiciens. 
- Le printemps de l’Académie se tiendra le dimanche 20 mars après midi.
- Le voyage de printemps, sur le thème des jardins, est prévu pour le lundi 13 juin ou le jeudi 9 juin. 
Daniel Couturier présente ensuite quelques ouvrages :
- Saint Martin de Tours : le livre, très complet, et magnifiquement illustré, que vient de publier François- Christian Semur, non seulement raconte la vie du célèbre saint, en prenant appui sur les textes de Sulpice Sévère et Grégoire de Tours, mais évoque aussi l’actualité de l’esprit de partage et de solidarité qu’il incarne, ainsi que diverses formes de dévotion qui lui sont attachées, en mentionnant par exemple les chemins de Saint Martin ou encore les nombreuses paroisses qui lui sont dédiées.
- Dans le Bulletin de l’Académie de Besançon et de Franche Comté  (numéro 202), Daniel Couturier a relevé un article sur le peintre Oskar Koloschka. Peu connu en France, il est pourtant un artiste majeur du mouvement expressionniste. 
- Ingrandes : l’histoire de ce petit village, du Moyen-Age à la Révolution, est racontée par notre confrère Jean-Louis Beau. Cet ouvrage ne se présente pas comme une monographie ordinaire, mais s’attache à restituer les conséquences de la situation géographique d’Ingrandes (aux bords de la Loire et à la limite de l’Anjou et de la Bretagne) sur la vie locale.

SÉANCE PUBLIQUE DU 27 NOVEMBRE 2015

- «L’amitié d’un Roi : Louis XIV et Vauban  » par Mme Marie-Claude Guillerand Champenier 

« La fortune m’a fait naître le plus pauvre gentilhomme de France …». Issu de la petite noblesse, Vauban a une carrière tout à fait extraordinaire. Entré à 17 ans, comme cadet dans le régiment d’infanterie de Condé, il se spécialise dans la science des sièges pour devenir ingénieur ordinaire à 27 ans, et commissaire général des fortifications à 45 ans. En 1703, il devient maréchal de France. Trop tard toutefois à son goût (il est vrai qu’il a 70 ans…)
	De conséquentes gratifications accompagnent les diverses étapes de son avancement, ainsi que certains succès militaires. Cela lui permettra d’acheter le château de Bazoches. 
	Sa vie durant il sillonne la France, participant à de très nombreux sièges avant de devenir, sur les frontières, le concepteur et le bâtisseur des fortifications. C’est, pour l’essentiel, ce que retiendra la postérité (ville fortifiée par Vauban,  ville imprenable).
	«  Mais en récompense elle m’a honoré d’un cœur sincère ». Vauban a son franc parler, ce qu’apprécie le Roi («  je préfère la vérité quoique mal polie à une lâche complaisance qui ne serait bonne qu’à vous tromper ») .Vauban ne se comporte pas en courtisan. Il dit ce qu’il pense et n’hésitera pas, par exemple, à dénoncer la révocation de l’édit de Nantes. 
	Lui, qui connaît les difficultés des gens du peuple, publiera aussi à la fin de sa vie une brochure prônant une audacieuse réforme fiscale. Sa « dîme royale », préconisait la création d’un impôt unique dû par tous. Elle ne bénéficiera toutefois pas de la mansuétude royale. Publiée sans autorisation, elle sera saisie et tous ses exemplaires condamnés à être détruits.
	Au terme de cette communication très appréciée par l'assistance, le président Bois souligne la difficulté pour un Roi d'avoir des amis au sens fort du terme. Vauban en fut un comme il vient de l'être expliqué par Madame Guillerand-Champenier. On peut aussi évoquer la relation qu'eut Louis XIV avec Jean Bart et plus encore avec Le Nôtre. Les échanges portent aussi sur la fonction et le statut des ingénieurs militaires. 

- « . Le Quatorzième en son image   » par Mme Catherine Lesseur 
En préambule de sa communication, très agréablement illustrée par de nombreuses diapositives, Madame Lesseur a souhaité remercier la section histoire et son président Jacques Maillard de l'avoir intégrée dans cette demi-journée consacrée à la commémoration de la mort du Roi Soleil.

	C'est avec un portrait du Roi exposé au musée des Beaux-Arts d'Angers que s'ouvre la présentation de ce que l'on peut qualifier de prise de pouvoir par l'image. Depuis une quinzaine d'années, cette peinture, datée de 1660, a pu être attribuée à l'atelier de Nicolas Mignard. Les divers symboles monarchiques représentés sur ce portrait d'apparat, le choix d'une légère contre plongée, confèrent au personnage une indéniable impression de majesté.
	Ce sera la caractéristique essentielle des divers portraits du Roi Soleil qui sont ensuite analysés. Qu'il s'agisse des portraits équestres, de la représentation de Louis XIV en chef de guerre, de la présentation de la famille royale en dieux de l’Olympe, etc., tous soulignent et glorifient la place éminente et le pouvoir absolu du Roi. De même relève-t-on très vite l’apparition du mythe solaire. 

	En clôture de cette présentation très appréciée, Madame Lesseur commente une peinture d’Antoine Watteau réalisée en 1720, « L’enseigne de Gersaint » qui montre la mise en caisse d’un portrait du Roi. Tout a une fin !

Extraits des débats 

	Les questions très nombreuses, porteront notamment sur l’apparence du Roi, sa taille (1m62) et aussi de préciser, s’agissant du tableau présenté au début de la communication, que l’origine de sa présence à Angers demeure largement mystérieuse.

SÉANCE PUBLIQUE DU 11 DÉCEMBRE 2015

Sont prÉsents 
M. Olivier d' AMBRIÈRES, Mme Monique ASTIÉ, M. Robert AUDOIN, M. Régis de BELENET, M. Jean-Pierre BOIS, M. Pierre BOUVET, M. Christian BRÉGEON, M. Georges CESBRON, M. Daniel COUTURIER, Mme Yvette DAMS-MONVILLE, M. Joseph GIBOIN, M. Daniel GRUAU, M. Claude FERRAND, M. Luc LARGET-PIET, M. Serge LE POTTIER, Mme Catherine LESSEUR, M. Jacques MAILLARD, M. Jacques MAUREAU, M. Michel PECHA-SOULEZ, M. Jean-Claude REMY, Mme Florence SOULEZ-LARIVIÈRE, M. Georges TIRAULT, M. Etienne VACQUET, M. Michel VAISSIER,   membres titulaires

M. René COMBRES, membre titulaire ÉmÉrite 

M. Louis-Marie BEAUVOIS, Mme Françoise BIZARD, M. Philippe BONEF, M. Henri BRAULT, Mme Maryvonne CHANTEUX, M. Dominique CHARBONNEL, M. Jean Paul DARDUN, M. Benoît DELTOMBE, M. Philippe de FRESNAY, Mme Claude GARÇON, M. Michel GARREAU de LABARRE, M. Rémy GERNIGON, M. Jean-Louis GIARD, M. Patrick GILLET, M. Jean GRELON, Mme Pascale GRÉMONT, M. Michel GUILLANEUF, M. Claude-Serge GUILLEMAIN, Mme Claude GUILLEMAIN, M. Gérard JACQUIN, Mme Monique JOLLIVET-DAVID, M. Jacques KERYELL, M. Michel LAVÉDRINE,  M. Gérard LESAGE, M. Jean-Marie LIMAL, Mme Françoise LIZÉ-DUBOIS, M. Dominique MAILLARD, M. Jean MALLET, Mme Fabienne MARTEAU, Mme Marie-Thérèse MOIGNET, M. Michel PENNEAU, M. Serge QUENTIN, Mme Joëlle REMY, Mme Jocelyne RENOU, M. Charles-Marie RÉYÉ, Mme Jeanne ROGUET-PRIN, M. Alain ROUX, M. Bernard SARTON du JONCHAY, M. Alain SAULNIER, M. Jean-Marc SEGUIN, M. François-Michel SOULARD, M. Furcy SOULEZ-LARIVIÈRE, M. Philippe TARDY-JOUBERT, M. Noël-Yves TONNERRE,   membres associÉs.

S’Étaient fait excusér :
M. Yves BARTHET, Mme Élisabeth du RÉau, M. Jacques-Marie de LATROLLIÈRE, Mme Marie-Magdeleine LE DALL, M. Xavier MARTIN, M. Guy MASSIN-LE GOFF, M. Philippe PICHOT-BRAVARD, M. François PIGNIER, M. Bernard RICHE, M. Edmond RUBION, M. Jacques THOMAS, Mme Elisabeth VERRY,   membres titulaires. 

Mme Simone BÉGUIER,   membre titulaire honoraire 

M. Michel BERNARDIN, M. Pierre-Marie BETTON, M. Jérôme BODIN, M. Roger BOISSEAU, Mme Luciole BOUCHÉ, M. François BOULÊTREAU, M. Lionel COUPRIS, Mme Frédérique DROUET-D'AUBIGNY, Mme Jeanne DUVAL-LE GOFF, M. Pierre-Anne FORCADET, Mme Frédéricque FORCADET-BODIN, M. Jean-Luc JAUNET, Mme Denise LAMAISON, Mme Christiane MULOCHER-GAIRE, M. Jacques RICHOU, Mme Sylvette ROBSON, M. Philippe ROCQUET, M. Henrik SCHMIEGELOW, Mme Michèle SCHMIEGELOW, Mme Françoise TÊTU DE LABSADE, Mme Maÿlis THURET, Mme Anne de VAUTIBAULT,   membres associÉs. 

Séance organisée par la section Arts
- « De l'atonalisme à l'abstraction, correspondance, musique et peinture » 
Communication à deux voix : M. Jean Mallet et Mme Yvette Dams-Monville.
SCHOENBERG, école de Vienne avec la participation du Quatuor CAPRICCIO 

Dans les dernières années du XIXème siècle, on assiste à l’émergence de nouvelles formes d’expression qui s’affranchissent des règles jusqu’alors en vigueur. Ce sera en musique l’atonalité et en peinture l’abstraction.
	Schoenberg et Kandinsky seront à cet égard largement moteurs, chacun dans son domaine. On peut dire d’ailleurs que la musique de la première moitié du XXème siècle a été profondément influencée par Arnold Schoenberg et ses recherches audacieuses sur l’atonalité. Il en va de même pour ce qui est de la peinture avec Wassily Kandinsky, l’un des premiers représentants de l’art abstrait.
L’analyse conjointe de leurs travaux permet de mettre en lumière leur exceptionnelle parenté spirituelle, la similitude de leurs personnalités ainsi que la convergence de leurs travaux. Il est en effet intéressant de noter qu’ils sont, l’un et l’autre, peintres et musiciens et qu’ils ont besoin de s’exprimer dans ces deux domaines artistiques. Ainsi Schoenberg peindra et exposera ses toiles tout comme Kandinsky s’exprimera aussi en jouant du violoncelle et du piano. Chez Paul Klee, la passion pour la musique (« ma bien aimée ensorcelée » dira-t-il), l’amènera à aller plus loin que Kandinsky dans l’étude de la parenté entre ces deux formes d’expression artistique. Il peindra ainsi plusieurs tableaux qui évoquent l’art musical (citons «  le joueur de timbale »  ou « la fugue en rouge ») et surtout ne cessera de rechercher les liaisons entre sons et couleurs (comme dans son tableau «  Polyphonie »).
Pour illustrer ces communications, le quatuor Capriccio, complété par un altiste et une violoncelliste, a interprété devant une nombreuse assistance ravie par l’exceptionnelle qualité de l’interprétation, trois œuvres d’une grande difficulté et rarement jouées, montrant l’évolution suivie par la composition musicale au tournant des XIXème et XXème siècles, depuis la mélodie romantique jusqu’aux bouleversements amenés par les méthodes de composition atonale. Ce furent en premier un mouvement lent du quintette de Brahms (opus 111), puis une « Bagatelle » de Webern, et enfin le chef d’œuvre de Schoenberg, le célèbre poème symphonique intitulé « La nuit transfigurée ».

Longuement et très chaleureusement applaudis, les six virtuoses, parmi lesquels figurent deux Angevines, Cécile Agator, Laurence Del Vescovo ; Flore- Anne Brosseau, Samuel Etienne, Armance Quero et Corentin Bordelot, ont reçu des mains du président Jean-Pierre Bois la médaille de l’Académie.

Carnet de l’Académie

décès
L’Académie a perdu l’un de ses membres associés, M. Jean Barrère, membre associé depuis 1957, docteur es Lettres. L’Académie exprime sa vive sympathie à sa famille

rappels
Réunion de Section 
	Section Histoire
Vendredi 8 janvier 2016 à 14h00 (salle 202)
	Section Lettres
Vendredi 8 janvier 2016 de 14h30 à 15h30 (salle 208)



Prochaines communications

Vendredi 12 février 2016
16h00 : Séance publique 
	16h00 : Séance publique
- « Le combat de la France pour l’interdiction des armes chimiques. » par M. Régis de Belenet
- « Nicolas Beaurepaire : cet inconnu. » par M. Gérard Lesage

Vendredi 26 février 2016
	15h00 : Assemblée Générale
	16h00 : Séance publique
- « Charles Davila, fondateur des services de santé civil et militaire en Roumanie à partir de 1853. » par Mme Josette Fournier. 


Gérard LESAGE
        Secrétaire 

Directeur de la Publication : Jean—Pierre BOIS.
Imprimé par nos soins.
ISSN : 1294-7938								 
Dépôt légal décembre 2015		
Nouveau numéro de téléphone	     Tél.   : 02. 41 .39. 13.61.


Courriel : academie-dangers@wanadoo.fr
angers.academie@orange.fr
	Site Web : www.academie-dangers.com





mailto:academie-dangers@wanadoo.frmailto:angers.academie@orange.frhttp://www.academie-dangers.com/shapeimage_2_link_0shapeimage_2_link_1shapeimage_2_link_2

Retour à l’accueil